Décembre, c’est le mois des fêtes : Noël et Nouvel An sont propices aux agapes. Des moments qui peuvent stresser celles et ceux qui surveillent leur ligne. Pourtant, il est possible de profiter des fêtes sans culpabiliser. Nos conseils et bonnes idées. 

Tout d’abord, rassurez-vous : ce n’est pas parce que vous vous faites plaisir le jour de Noël que l’aiguille de la balance va s’affoler. L’équilibre alimentaire doit se concevoir sur le long terme. Le problème, c’est plutôt lorsque les repas de fêtes se succèdent. Et c’est encore pire si vous finissez les restes dans les jours qui suivent. Ensuite, il est possible de bien manger sans faire flamber les compteurs caloriques à condition de suivre certaines règles simples. De l’apéro au dessert, suivez le guide.

L’apéro, le piège ultime

Chips, cacahuètes, toasts, alcools divers et variés, l’apéro est le piège ultime. Il est possible d’ingurgiter des centaines de calories sans y prêter attention. L’idéal : le fait maison. Découpez des bâtonnets de légumes colorés que vous tremperez dans une sauce au fromage légère ; remplacez les cacahuètes par des olives, le tarama par du guacamole ; limitez l’alcool à un verre et enchaînez avec des eaux aromatisées. Surtout, même si la conversation est passionnante, mangez en toute connaissance de cause. 

Adaptez le menu

L’équation foie gras, dinde aux marrons farcie et bûche au beurre s’avère redoutable et met à mal les estomacs de tous. Être malade un lendemain de fête, ce n’est pas très glamour. Misez donc sur les fruits de mer, les Saint-Jacques et les poissons ; présentez joliment des petits légumes croquants ou moelleux ; troquez la bûche au beurre ou au chocolat contre un dessert léger, glacé ou aux fruits. 

Gare au pain, au vin et au fromage

Quel que soit le menu, vous pouvez réduire la casse en limitant le pain, le vin et le fromage. Vos plats seront tout aussi savoureux s’ils ne sont pas accompagnés de pain. Pour le fromage, contentez-vous d’une portion… voire faites l’impasse. Côté vin, un verre d’un grand cru vous apportera un plaisir… à ne pas multiplier.  

Et si vous bougiez ?

Les repas de famille signifient pour vous rester à table durant des heures et des heures. Et si, cette année, vous proposiez quelque chose de différent ? Pourquoi ne pas réduire un peu la durée du repas et aller marcher tous ensemble. Les enfants vont pouvoir se défouler, les adultes discuter entre eux. Vous pouvez aussi initier une partie de pétanque ou de ping-pong ou pourquoi pas une descente à skis. Le plein d’oxygène plutôt que de calories.

Soignez les lendemains de fête

« Après la fête, la défaite » clame le proverbe populaire. Ce ne doit pas être une réalité. Après des agapes, prenez soin de vous.  Evitez les aliments gras et sucrés. Finir les restes n’est vraiment pas une bonne idée. Privilégiez les fruits et les légumes, les bouillons et tisanes. Vous pouvez même vous offrir une cure détox de quelques jours pour repartir du bon pied. Votre corps et votre balance vous diront merci. 


En soumettant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soit exploitées dans le cadre de la demande d’une demande de contact et de la relation commerciale qui peut en découler

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Refuser tous les services
Accepter tous les services